PRO SPERE (les créateurs de l’audiovisuel et du cinéma)

PRO SPERE

Rue du Prince Royal 87

1050 Bruxelles

02 551 03 67

email

PRO SPERE, la fédération des créateurs et interprètes de l’audiovisuel et du cinéma réunit :

  • l’ARRF (les réalisatrices et réalisateurs de films francophones)
  • l’ASA (les scénaristes)
  • l’UNION DES ARTISTES DU SPECTACLE
  • l’ACSR (l’association de la création sonore et radiophonique)
  • CINEMA WALLONIE (Association de professionnels du cinéma et de l’audiovisuel indépendants de Wallonie)
  • les sociétés de gestion collective de droits d’auteur

 

L’Union des Artistes est représentée à PRO SPERE par  Pierre Dherte et Jacques Monseu. Ensemble, nous avons souvent agit de concert dans différentes actions liées aux politiques culturelles et notamment en ce qui concerne le statut des intermittents. L’Union des Artistes y a également défendu l’obligation règlementaire d’intégrer dans les critères d’admissibilité des productions majoritaires belges (cinématographiques et télévisuelles) un quota minimum de comédiens belges dans les rôles principaux et secondaires.

 

Missions :

PRO SPERE est une asbl dont le Conseil d’Administration – composé de représentants des différentes associations – s’accorde sur les décisions à prendre, afin d’éviter des incidents qui fragiliseraient les points et les intérêts communs à défendre devant les décideurs. Chaque association représentée au sein de PRO SPERE reste libre et autonome.

 

Historique :
PRO SPERE a été mis sur pied en 1999 par Frédéric Young, qui en fut la cheville ouvrière, et qui a ensuite passé le flambeau à Luc Jabon. Au départ, l’association rassemblait les producteurs et réalisateurs. Étant donné certains intérêts divergents entre le pôle  » auteurs  » et le pôle  » producteurs « , malgré un grand nombre d’objectifs communs, l’association s’est resserrée autour des auteurs, réalisateurs, scénaristes et comédiens qui ont rejoint l’association afin que les Pouvoirs publics puissent avoir un reflet des deux aspects de la réalisation et de la production audiovisuelle.

 

Pourquoi PRO SPERE ? 
L’association s’est créée dans le but d’avoir un interlocuteur pour faire valoir le point de vue des auteurs-réalisateurs, artistes interprètes auprès des décideurs et ainsi peser dans les décisions et intervenir dans l’enjeu économique. Tâche difficile et ardue que s’est donné pour mission PRO SPERE car les pouvoirs décideurs sont nombreux et les dossiers complexes en matière juridique, administrative et politique.

 

Actions menées par PRO SPERE :
Une des premières exigences a été de faire partie du Comité de Concertation de l’Audiovisuel et du Cinéma pour que toutes les catégories professionnelles soient représentées et puissent rencontrer le monde politique, télévisuel, ministériel, les exploitants de salles, les distributeurs et les producteurs.

PRO SPERE est également présent au sein de la Commission de Sélection des Films pour mener un combat vital qui n’est autre que sa survie. On sait que son budget ne va pas augmenter dans les années à venir risque de disparaître tandis que son système démocratique prend de plus en plus la forme d’une loterie face au nombre croissant de projets. Il faut se battre à tout prix pour que la Commission de Sélection reste un lieu de soutien à un cinéma valorisant avant tout les films majoritaires belges.

PRO SPERE est également présent au niveau du Comité d’accompagnement pour que d’une part les chaînes de télévision respectent leurs cahiers de charges et que d’autre part l’apport belge soit valorisé plus qu’il ne l’est, notamment dans les coproductions minoritaires.

 

En conclusion :
PRO SPERE veut défendre une réelle politique en matière audiovisuelle qui prenne en compte la priorité de la création et ne tombe pas uniquement dans le travers d’une logique purement économique.

 

 

LE GUICHET DES ARTS

LE COMITE DE CONCERTATION DES ARTS DE LA SCENE

LE THEATRE DES DOMS

PROSPERE 

LE COMITE DE CONCERTATION DU CENTRE DE L’AUDIOVISUEL ET DU CINEMA